Hi, How Can We Help You?
  • Interventions Rapide en Région Rhône-Alpes-Auvergne

Blog

Ma prime renov’

Le montant de MaPrimeRénov augmente de 1.000 euros, pour pouvoir changer sa chaudière à gaz ou au fioul

 

Le montant de MaPrimeRénov augmente de 1.000 euros ce vendredi. Elle permet d’aider à la rénovation énergétique des logements, notamment le changement des chaudières à énergie fossile.

Changer sa chaudière à gaz et l'un des critères notamment pour être éligible à la prime.

L’aide pour la rénovation énergétique de son logement, appelée MaPrimeRénov, augmente de 1.000 euros ce vendredi. Elle permet notamment un coup de pouce pour changer sa chaudière  à gaz ou au fioul et passer aux énergies renouvelables. Mais elle est sous conditions de revenus.

Qui peut toucher cette aide ?

Pour pouvoir toucher cette aide, il faut remplacer sa chaudière fonctionnant aux énergies fossiles par une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse par exemple. Mais cette aide est variable en fonction des revenus, et l’extension de 1.000 euros ne concerne que les trois premiers classements de ménages, ceux percevant l’équivalent ou moins de 29.148 euros pour une personne seule en région, et 38.184 euros pour une personne seule en Ile-de-France, précise Le Monde. Pour un couple par exemple, cette prime s’adresse à ceux qui touchent l’équivalent ou moins de 56.130 en Ile-de-France, et 42.848 euros en région.

Pour faire une demande, il faut se rendre sur les sites france-renov.gouv.fr ou Maprimerenov.gouv.fr.

Une augmentation dans le cadre du plan de résilience

Cette augmentation avait été annoncée par le ministère de la Transition écologique le 16 mars dernier, dans le cadre du plan de résilience, face à la flambée des prix de l’énergie.

« Ainsi, il sera encore plus avantageux pour les ménages les plus modestes de choisir une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse et de se passer du gaz: ils pourront obtenir jusqu’à 9.000 euros d’aides (MaPrimeRénov et Certificats d’économies d’énergie) contre 8.000 euros auparavant », indiquaient dans un communiqué les ministères de la Transition écologique et du Logement.

 

Parallèlement, les aides à l’installation de chaudières au gaz seront supprimées au 1er janvier 2023, annonçait aussi le gouvernement. Jusqu’ici, l’installation d’une chaudière au gaz à très haute performance énergétique pouvait bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1.200 euros pour les ménages les plus modestes.