Hi, How Can We Help You?
  • Interventions Rapide en Région Rhône-Alpes-Auvergne

Category Archives: Nouveautés

À partir de ce 1er juillet, les chaudières au fioul et au charbon sont interdites à la vente en France.

Seule une poignée de dérogation sont prévues, selon le décret paru au Journal Officiel le 6 janvier dernier.

Elle entre enfin en vigueur. Adoptée via un décret promulgué en janvier dernier, la marginalisation des chaudières au fioul devient une réalité à compter de ce 1er juillet. Plus précisément, un « équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire devra émettre moins de 300 grammes d’émissions de CO2 par kilowattheure », indique le décret. Ce qui exclut, de facto, tout équipement neuf fonctionnant au fioul ou au charbon.

L’objectif de cette mesure est d’accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en réduisant la consommation d’énergies fossiles. Un prérequis indispensable pour espérer freiner le dérèglement climatique. Elle intervient d’ailleurs au lendemain du rapport annuel du Haut Conseil pour le climat qui épingle Paris pour son action « insuffisante » en la matière.

Plus de 3 millions de foyers concernés

Environ 3,5 millions de ménages français ont un logement équipé d’une chaudière au fioul, soit environ une maison sur six dans l’Hexagone. Bonne nouvelle pour eux, les appareils déjà installés pourront continuer d’être utilisés. Mieux, ils pourront encore être entretenus et réparés. Ainsi, en cas de panne, l’usager pourra réparer son installation.

En revanche,  « si votre chaudière meurt et qu’il faut la changer, là vous pourrez acheter des chaudières qui ne sont plus des chaudières à fioul », a précisé Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique de l’époque, en janvier dernier.

Deux (petites) exceptions

Deux dérogations à ce dispositif ont été prévues par l’exécutif. D’une part, les foyers peuvent outrepasser cette interdiction si « les travaux nécessaires seraient techniquement impossibles ou contreviendraient à des dispositions réglementaires ou législatives relatives au droit des sols ou au droit de propriété ». En d’autres termes, les bâtiments d’habitation ou à usage professionnel, dans lesquels les travaux nécessaires pour remplacer la chaudière par un appareil moins polluant seraient techniquement ou règlementairement impossibles, ne rentrent pas dans le champ de ce décret. De même, ce texte ne s’applique pas « lorsqu’il n’y a pas de réseau de chaleur ou de gaz naturel existants, et qu’aucun équipement compatible avec ce seuil ne peut être installé sans renforcement du réseau local d’électricité ».

Ces impossibilités devront être justifiées par « une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie » ou par une note d’un professionnel de l’installation de chauffages ou qualifié dans les audits énergétiques.

 

 

Pour les Français qui voudraient changer de moyen de chauffage, de nombreuses aides, rappelle le gouvernement. MaPrimeRénov’, coup de pouce chauffage des bâtiments tertiaires ou encore coup de pouce chauffage, ces subventions peuvent atteindre, selon les circonstances, les 11.000 euros. 

 

mai 17, 2022

 

 

 

La pompe à chaleur gagne du terrain

En France, le marché des pompes à chaleur (PAC) se porte plutôt bien. Avec plus d’un million d’unités vendues en 2021, contre un peu plus de 300 000 en 2012, selon le rapport de l’Observatoire des énergies renouvelables Observ’er publié fin avril, celui des PAC aérothermiques individuelles (jusqu’à 30 kW) a progressé de 12,4 %. Ainsi, plus de la moitié des nouveaux équipements de chauffage central installés l’année dernière ont bénéficié de cette solution.

Si la majorité de ces transactions concerne le segment air/air, ce dernier progresse toutefois plus lentement (+ 3,9 %) que le segment air/eau, en nette croissance, à 48,6 %. Une solution choisie notamment pour remplacer les chaudières au fioul ou au gaz, dans le cadre des rénovations, mais qui séduit aussi pour les constructions. Les aides à la rénovation énergétique (Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’), comme les actions de promotion de ce type de PAC à destination du marché résidentiel neuf, ont bien joué leur rôle, conclut Observ’er.

En tête des régions les plus adeptes des solutions aérothermiques se trouvent la région Paca, l’Occitanie et Aura, qui totalisent, à elles trois, plus de la moitié des transactions. Encore modeste, avec quelque 150 000 équipements achetés, le marché des chauffe-eau thermodynamiques gagne, quant à lui, 40 %. Enfin, avec seulement 3 220 unités vendues en 2021 (+ 7,2 % par rapport à 2020), celui des PAC géothermiques continue de stagner. « Depuis 2008, le marché n’a cessé de se réduire (…), pour passer de 21 725 pièces, cette année-là, à un peu plus de 3 200 en 2021 », souligne Observ’er. Mal connue du grand public, la solution reste relativement onéreuse, malgré les aides proposées, de 2 500 à 4 000 euros dans le cadre de l’opération Coup de pouce chauffage de 2019. Plus que les pompes à chaleur aérothermiques, en tout cas.

avril 15, 2022

Le montant de MaPrimeRénov augmente de 1.000 euros, pour pouvoir changer sa chaudière à gaz ou au fioul

 

Le montant de MaPrimeRénov augmente de 1.000 euros ce vendredi. Elle permet d’aider à la rénovation énergétique des logements, notamment le changement des chaudières à énergie fossile.

Changer sa chaudière à gaz et l'un des critères notamment pour être éligible à la prime.

L’aide pour la rénovation énergétique de son logement, appelée MaPrimeRénov, augmente de 1.000 euros ce vendredi. Elle permet notamment un coup de pouce pour changer sa chaudière  à gaz ou au fioul et passer aux énergies renouvelables. Mais elle est sous conditions de revenus.

Qui peut toucher cette aide ?

Pour pouvoir toucher cette aide, il faut remplacer sa chaudière fonctionnant aux énergies fossiles par une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse par exemple. Mais cette aide est variable en fonction des revenus, et l’extension de 1.000 euros ne concerne que les trois premiers classements de ménages, ceux percevant l’équivalent ou moins de 29.148 euros pour une personne seule en région, et 38.184 euros pour une personne seule en Ile-de-France, précise Le Monde. Pour un couple par exemple, cette prime s’adresse à ceux qui touchent l’équivalent ou moins de 56.130 en Ile-de-France, et 42.848 euros en région.

Pour faire une demande, il faut se rendre sur les sites france-renov.gouv.fr ou Maprimerenov.gouv.fr.

Une augmentation dans le cadre du plan de résilience

Cette augmentation avait été annoncée par le ministère de la Transition écologique le 16 mars dernier, dans le cadre du plan de résilience, face à la flambée des prix de l’énergie.

« Ainsi, il sera encore plus avantageux pour les ménages les plus modestes de choisir une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse et de se passer du gaz: ils pourront obtenir jusqu’à 9.000 euros d’aides (MaPrimeRénov et Certificats d’économies d’énergie) contre 8.000 euros auparavant », indiquaient dans un communiqué les ministères de la Transition écologique et du Logement.

 

Parallèlement, les aides à l’installation de chaudières au gaz seront supprimées au 1er janvier 2023, annonçait aussi le gouvernement. Jusqu’ici, l’installation d’une chaudière au gaz à très haute performance énergétique pouvait bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1.200 euros pour les ménages les plus modestes.

mars 30, 2022

Ma Prime Rénov : 1 000 € de bonus pour remplacer votre chaudière au gaz ou au fioul

2 min de lecture

© KangeStudio

Face aux conséquences économiques de la guerre en Ukraine, le Premier ministre, Jean Castex, a présenté, mercredi 16 mars, aux côtés du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, un plan de résilience économique et social. Outre la série de mesures pour limiter le choc de la flambée des prix de l’énergie sur les entreprises et les ménages, le plan a aussi pour but de réduire le plus rapidement possible la dépendance de France aux énergies fossiles.

« Nous le savons tous, la France et l’ensemble des pays européens doivent sortir au plus vite de leur dépendance aux énergies fossiles russes et aux énergies fossiles tout court », a déclaré Barbara Pompili. Dans cette optique, la ministre de la Transition écologique a annoncé un renforcement de Ma Prime Rénov’ afin d’accélérer le remplacement de chaudières à énergies fossiles par des solutions de chauffage renouvelables.

février 1, 2022

Lorsque vous souhaitez faire poser une pompe à chaleur, il est important de bien se renseigner sur plusieurs points. La première chose à faire est de calculer la puissance de la pompe à chaleur nécessaire pour chauffer votre logement.

En effet, grâce au calcul de la puissance d’une pompe à chaleur vous pouvez prendre un matériel qui répond parfaitement à vos besoins. Ainsi, pas de dépenses inutiles dans une pompe à chaleur trop puissante. Découvrez dès à présent tous les conseils à connaître pour choisir votre système de chauffage écologique.

Comment calculer la puissance nécessaire d’une pompe à chaleur ?

Pour calculer la puissance d’une pompe à chaleur il est important de prendre en compte certains paramètres.

Données nécessaires au calcul

Pour calculer la puissance nécessaire d’une pompe à chaleur pour chauffer toutes les pièces de votre maison, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre de facteurs. En effet, dans le calcul de puissance de la PAC (Pompe À Chaleur), il faut prendre en considération :

  • Le volume global des pièces qu’il faut chauffer ;
  • Le coefficient de déperdition énergétique de construction ;
  • L’écart de température entre l’intérieur de base et la température d’extérieur de base de la région.

Une fois que toutes ces données sont réunies, faisons place au calcul.

Calcul détaillé de la puissance d’une pompe à chaleur

Pour calculer la puissance nécessaire d’une pompe à chaleur P, il faut multiplier le volume du logement V en m3, le coefficient de construction C ainsi que l’écart de température T. On a P=V*T*C.

  • Pour avoir le volume en mètres cubes, il faut multiplier la hauteur avec la superficie.
  • Le coefficient est donné avec le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique)
  • La différence de température souhaitée à l’intérieur et la température extérieur de référence.

La température extérieur de référence est donnée pour chaque région.

calcul de puissance de pompe à chaleur

 

Quelle puissance de pompe à chaleur pour 100 m2 ?

Pour une maison récente de 100 m2 bien isolée, avec une hauteur de 2,50 m (hauteur standard actuelle) en île de France on obtient :

  • Le volume de la maison V = superficie*hauteur = 100*2,5 = 250 m 3.
  • Admettons que vous souhaitiez chauffer chez vous à un maximum de 19 °C, comme vous habitez en île de France, la température extérieure de référence est -9 °C. Ainsi, on obtient une différence de température T = 19 — (-9) = 28 °C.
  • Le diagnostic de performance énergétique indique que le coefficient de déperdition du logement est C = 0,9.

On a donc une Puissance nécessaire de pompe à chaleur P = V*T*C = 250*0,9*28 = 6300 W. La puissance minimum pour une pompe à chaleur dans cette maison de 100 m2 est de 6300W. Cependant, il est préférable de garder une marge de manœuvre allant de 10 à 20 % pour que la pompe à chaleur puisse chauffer plus rapidement et être serein. C’est pourquoi pour cette maison de 100 m2, il est conseillé de prendre une pompe à chaleur avec une puissance de 7000 à 7500 W.

Toutefois, ce calcul est vrai pour une pompe à chaleur monovalente. Dans le cas d’une utilisation bivalente, la pompe recommandée serait d’une puissance allant de 5500 W à 6000 W (environ 80 % d’une pompe monovalente).

Différence entre une pompe monovalente et bivalente

Il existe 2 modes d’utilisation d’une pompe à chaleur, l’utilisation monovalente et bivalente. Ces 2 modes de fonctionnement dépendent de vos objectifs. Découvrez les différences entre pompe monovalente et bivalente :

  • Utilisation monovalente d’une pompe à chaleur: ce mode de fonctionnement est surtout adapté à des pompes géothermiques et aquathermiques. En effet, la pompe fonctionne en saccade arrivée au printemps ou en automne.
  • Utilisation bivalente d’une pompe à chaleur: dans le cas d’une utilisation complémentaire à un système de chauffage, on parle de fonctionnement bivalent.

Bon à savoir : il est important de fixer ses objectifs avant l’achat car, en cas de changement, vous devrez payer tout un nouveau système de pompe à chaleur.

Dimensionnement d’une pompe à chaleur : pourquoi faire ?

Lorsque vous souhaitez faire installer une pompe à chaleur, vous devez faire face au dimensionnement de votre pompe. En effet, si vous dimensionnez mal votre pompe à chaleur vous pouvez être confronté à une pompe à chaleur sous-dimensionnée ou trop puissante pour votre utilisation.

Problèmes de sous-dimensionnement d’une PAC

Si votre pompe à chaleur est sous-dimensionnée, vous ne pourrez pas correctement chauffer votre logement. Dans ce cas, en hiver vous devrez allumer un chauffage d’appoint pour votre confort.

C’est pourquoi il n’est pas conseillé de prendre une PAC sous-dimensionnée pour faire des économies.

Pompe à chaleur trop puissante : quels impacts ?

Dans le cas contraire, une pompe à chaleur surdimensionnée n’est pas non plus un bon investissement. En effet, vous pouvez penser qu’une pompe à chaleur avec une forte puissance pourra vraiment subvenir aux besoins.

Cependant, comme la machine serait trop puissante, les cycles de chauffe seraient plus courts. Ainsi, votre pompe à chaleur aura un coefficient de performance (COP) plus faible dû à sa surconsommation.

Calcul du coefficient de performance d’une pompe à chaleur

Le coefficient de performance ou le COP est un indicateur sur le rendement d’une pompe à chaleur. Il permet de jauger de l’efficacité énergétique, c’est-à-dire le rapport entre la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie utilisée.

Bon à savoir : l’énergie est souvent exprimée en kilowatt heure.

Exemple de calcul du coefficient de performance d’une pompe à chaleur : si vous avez une pompe capable de générer 4 kWh pour seulement 1 kWh dépensé, votre pompe à chaleur à un COP = 4/1 = 4. D’ailleurs, cette pompe à chaleur est très performante, elle fait partie de la meilleure classe d’efficacité énergétique (A).

Calcul du crédit d’impôt CITE pour une pompe à chaleur

Le calcul CITE a été remplacé par la nouvelle aide Ma Prime Renov qui se divise en 4 couleurs différentes en fonction de vos revenus et votre région :

  1. Ma prime Renov bleu: destinée aux ménages les plus modestes ;
  2. Ma prime Renov jaune: s’adresse aux foyers modestes ;
  3. Ma prime Renov violet: pour les ménages aux revenus moyens ;
  4. Ma prime Renov rose: pour les foyers les plus aisés ;

 

 

 

janvier 29, 2022

Lancement de France Rénov’, nouveau service public de la rénovation de l’habitat

À compter de janvier 2022, France Rénov’ devient l’unique service public de la rénovation énergétique de l’habitat. Il simplifie le parcours usager et rend plus lisibles les aides financières auxquelles peuvent prétendre les ménages.

Un point d’entrée unique

France Rénov’, le service public de la rénovation de l’habitat, devient dès janvier 2022 le point d’entrée unique pour tous les parcours de travaux : il donne aux Français un égal accès à l’information, les oriente tout au long de leur projet de rénovation et assure une mission sociale auprès des ménages aux revenus les plus modestes. Organisé territorialement, avec le concours des régions et des collectivités, ce réseau s’articule avec les programmes locaux d’amélioration de l’habitat conduits par les collectivités territoriales.

Des conseils neutres, gratuits et personnalisés

Les informations et conseils délivrés par France Rénov’ sont neutres, gratuits et personnalisés, afin de sécuriser le parcours de rénovation énergétique, faciliter la mobilisation des aides financières et mieux orienter les ménages vers les professionnels compétents. Il s’appuie sur :

  • une plateforme web (france-renov.gouv.fr) unique proposant des informations sur la rénovation de l’habitat, un outil de simulation pour identifier les aides financières disponibles pour la rénovation énergétique de son logement, ainsi qu’un annuaire des artisans qualifiés reconnus garants de l’environnement (RGE) ;
  • un numéro de téléphone national unique (0 808 800 700) pour joindre les conseillers France Rénov’ ;
  • un réseau de guichets uniques Espaces conseil France Rénov’, répartis sur l’ensemble du territoire, pour informer et conseiller les ménages.

 

Guider les ménages de bout en bout

Une rénovation ambitieuse étant parfois complexe à mettre en œuvre et à financer, les Français peuvent désormais se faire accompagner durant tout leur projet de travaux, par un interlocuteur de confiance, Mon Accompagnateur Rénov’. Celui-ci permet de simplifier leur parcours de travaux, grâce à un suivi pluridisciplinaire : technique, administratif, financier, voire social le cas échéant.

Loi climat et résilience

Dans la poursuite des travaux de la Convention citoyenne pour le climat, la loi climat et résilience fait évoluer le service public de la performance énergétique pour traduire les aspirations de nos concitoyens à promouvoir des rénovations globales et performantes, à travers France Rénov’.

 

Lien de l’article sur : https://www.ecologie.gouv.fr/lancement-france-renov-nouveau-service-public-renovation-lhabitat#xtor=RSS-22